La drague sexiste, une forme de discrimination
films pour un seul mondecatalogue
Contenu 
La réalisatrice 
Objectifs 
Commander le DVD 
 
Relou



Court métrage emprunté à la série «Pas d'histoires! 12 regards sur le racisme au quotidien»

Réalisation: Fanta Régina Nacro
Scénario: Dalila Benamara
Production: L’association «Dire, faire contre le racisme» (d.f.c.r.), Little Bear, France 2000
Image: Nara Kéo Kosal
Montage: Andrée Daventure
Interprètes: Jean Rachid (Faudel), Saïd Serrari, Dalila Benamara, Fella Benamara

Court-métrage, 6 minutes
Langue: français; sous-titres: allemand, italien

Public visé dès 16 ans, degré secondaire I et II

Ce film est disponible uniquement sur le DVD «Du respect, pas de racisme»

Ce film est sélectionné selon des critères d'évaluation

Contenu

Trois jeunes se mettent à importuner deux filles dans un bus bondé de la banlieue parisienne. Les trois jeunes Français d’origine arabe se comportent de manière désagréable dans le bus. Ils chassent les passagères et passagers des places qu’ils occupaient et se mettent à harceler les deux Françaises. Ce qui commence par de la drague malhabile devient de plus en plus grossier et menaçant.

Les filles réagissent à peine à la drague très lourde des trois Maghrébins. Les jeunes gens n’en deviennent que plus agressifs et reprochent aux filles d’être arrogantes et de les rejeter parce qu’ils sont d’origine arabe. Les passagers du bus ne réagissent pas et les choses suivent leur cours. On en arrive aux premiers contacts physiques que les filles repoussent discrètement mais résolument.

Soudain, l’une des filles élève la voix et dit, en arabe, ce qu’elle pense de son comportement à celui des trois hommes qui est le plus pressant. Ebahis et déconcertés, les trois hommes réalisent que les filles sont en réalité des Françaises d’origine arabe. Ils quittent alors le bus l’air perplexe, en secouant la tête.

La réalisatrice 

Fanta Régina Nacro est née en 1962 au Burkina Faso (Afrique occidentale). Elle a suivi une formation de réalisatrice à l’Institut africain d'études cinématographiques de Ouagadougou. Après un séjour à Paris et des études en sciences cinématographiques, elle a créé sa propre maison de production «Les Films du Défi» à Ouagadougou. En 1992, elle a été la première femme burkinabé à tourner un long métrage. Elle travaille depuis lors comme scénariste, réalisatrice et productrice. Dans ses films primés plusieurs fois, elle traite de manière directe, drôle et provocatrice des thèmes socio-politiques actuels comme, par exemple, le sida ou l’égalité des femmes. Elle vit actuellement à Paris et prépare un doctorat en Sciences de l’éducation.

«Nous avons tous à un moment ou à un autre des préjugés racistes et je ne prétends pas être différente... Ce scénario, écrit par Dalila, a réveillé un souvenir douloureux et m'a offert l'occasion de «me racheter».

Il y a quelques années, je me trouvais dans le métro avec des amies lorsque est entrée une femme blanche habillée d'un boubou. Bêtement, nous avons commencé à nous moquer d'elle dans notre langue. Toutes, nous étions certaines qu'elle était ridicule habillée ainsi puisque ce n'était pas sa culture, mais la nôtre.

Nous avons continué à ricaner et à discuter le temps de plusieurs stations. Elle ne disait rien mais au moment de descendre, elle s'est tournée vers nous et s'est adressée à nous dans notre langue. Elle nous a alors fait part de sa tristesse suite à nos moqueries: elle aimait notre pays, connaissait notre langue et ne comprenait pas notre attitude de rejet.

J'espère sincèrement que ce film contribuera à faire réfléchir tout un chacun...»

Fanta Régina Nacro

Objectifs

  • Prendre conscience que la drague sexiste est une forme de discrimination qui apparaît parfois en association avec la discrimination raciste.
  • Se rendre compte que le racisme est un phénomène très répandu qui ne se limite pas au comportement raciste des «Blancs» à l’égard des «non-Blancs».
  • Se souvenir de certains comportements déplacés, peut-être associés au fait d’avoir été «pris la main dans le sac».
  • Se demander et amorcer une réflexion avec les autres quant à la manière dont nous pourrions nous comporter dans des situations similaires en tant que directement concernés ou comme personnes extérieures (intervenir ou non? Le cas échéant, comment?).
  • Remarquer l’utilisation du «verlan» – et éventuellement essayer de communiquer ainsi.

Ce film est disponible uniquement sur le DVD «Du respect, pas de racisme»

Prix d'achat : Fr. 60.– pour écoles et profs.
Chaque projection publique non-commerciale d'un film du DVD requiert une autorisation et le paiement d’un montant supplémentaire de CHF 50.-. Demandes par mail.

Prêt :

  • En classe : Veuillez vous adresser à votre médiathèque voisine ou à la Fondation éducation21 (tél. 021 | 343 00 21)
  • Projections publiques non commerciale (pas de prix d'entrée) : Fr. 80.– pour chaque projection d'un film du DVD.
    Réservation avec le talon en bas.
    La musique du film doit être payé en supplément hors du réseau des églises : SUISA (tél. 021 614 32 32, www.suisa.ch)

Article: 52014

 

 Réservation du DVD «Du respect, pas de racisme» (projection publique uniquement)
 Acheter le DVD «Du respect, pas de racisme» 
Afficher le panier d'achat 

© Films pour un seul monde - Created by medialink 
Films pour un seul monde est un service de la fondation éducation21
Last Update 05.01.2011